L’EPOQUE ROMAINE

notre-histoire1.jpg

La vigne a été introduite par les marchands grecs dès le IIe siècle av.JC, mais se développa réellement avec l’occupation romaine. Les conditions étaient si favorables que la viticulture de la Narbonnaise fit ombrage aux propriétaires « italiens ». L’empereur exigea une limitation de la production. Cette prospérité dura jusqu’à la fin de la Pax romana. C’est à cette époque que le romain TALARIUS implante une importante villa, où se cultivent les céréales, le lin, l'olivier et de la vigne!

2.LES HAUTES CORBIERES : DEJA UNE TERRE DE VIN DE QUALITE SOUS CHARLEMAGNE

notre-histoire2.jpg

Ensuite ce fut le long défilé des envahisseurs. La paix revint avec les moines, bénédictins et cisterciens, dont les abbayes servirent de bases à la recolonisation du Pays. Et la vigne repris ses droits : les vins de Lagrasse ont même séduit le sommelier de Charlemagne. En 834, les lieux deviennent la propriété de la puissante seigneurie de Termes. Malheureusement ce bel élan fut brisé par la croisade des Albigeois venue exterminer l’hérésie cathare. En 1271, on évoque le "Castrum de Talayrano".

3.LA VIGNE REPREND SES DROITS GEOGRAPHIQUES

notre-histoire3.jpg

La prospérité ne revint qu’avec le XVIIIe siècle, l’essor des communications rompant l’isolement des Corbières. Le compoix (cadastre de l’époque) de 1730 donne avec précision la situation du vignoble: "48 parcelles de vigne soit au total 20 hectares" exclusivement réservés à la consommation familiale.

La réalisation du Canal du Midi fin XVIIe siècle jouera un rôle important dans l’expansion de la vigne.

4.LES DÉBUTS DES LABELS QUALITÉS
En 1833, le cadastre relève 173 hectares. CeJe extension est liée à l'augmentaTon de la populaTon, aux échanges avec les hauts cantons des Corbières et à un début de commercialisation.
D'anciens écrits révèlent que Talairan faisait déjà partie des "Vins Extra des Corbières".
La fin du XIXe siècle connaît une forte désorganisation du marché français miné par les fraudes et la surproduction.

5.1907 : LA RÉVOLTE DES VIGNERONS ET LES DÉBUTS DES SYNDICATS DE DÉFENSE

notre-histoire5.jpg

Les vignerons des Hautes Corbières seront fortement impliqués dans la révolte des vignerons du Languedoc en 1907.
Dès 1908 les vignerons des Corbières s’organise en syndicat de défense.

6.LE TERRITOIRE DES HAUTES CORBIÈRES SE STRUCTURE EN TERROIR D’APPELLATIONEn 1923, l’air de production est délimitée. En 1932, forts de ce riche passé, quelques courageux vignerons se regroupent pour créer notre premier chai de vinification. En 1951 les vignerons des Hautes Corbières peuvent produire des vins labélisés VDQS (Vin Délimité de Qualité Supérieur).
En 1960, la vigne avec 688 hectares devient la production majeure du territoire des Hautes Corbières, l'élevage du mouton et la culture des céréales disparaissant... A l'époque presque chaque village avait sa cave coopérative.

7.LES VINS DES TERROIRS DU VERTIGE OBTIENNENT L’AOCEn 1985, les Corbières entrent dans la famille des Appellations d’Origine Contrôlée.
Depuis août 2009 et l’adoption de la réglementation européenne sur les vins, les AOC sont officiellement devenues AOP (Appellation d’Origine Protégée). Les vins des Terroirs du Vertige bénéficie des ce label Qualité.

8.18 VILLAGES ET PLUS DE 100 VIGNERONS

notre-histoire8.jpg

Les Terroirs du Vertige sont issus de la fusion de plusieurs petites caves coopératives car à l'époque presque chaque village possédait la sienne.

Les Terroirs du Vertige est une cave coopérative intercommunale regroupant 18 villages dont Talairan, Jonquières, Lagrasse, Villerouge-Termenès, Montgaillard, DernacueilleJe, Padern, Cucugnan…
Le siège social, le site de vinification et d'élevage se situent à Talairan (Aude 11220).
130 vignerons perpétuent la culture de la vigne et du vin alliant méthodes ancestrales et modernité.
Cueillette, vinification et conditionnement en bouteilles sont gérés par nos soins.

Les vendanges

Les vendanges sont un rituel immuable, sacré. Elles forgent chaque année le goût mais aussi la vérité du vin. Pour chaque viticulteur, toute une année de travail au fil des saisons qui se joue sur quelques jours.

Les vignerons se préparent, les vendangeurs arrivent, les bacs sont de sortie dans le village, les machine à vendanger ont été révisées.

Le stress monte, le suivi de la maturité des raisins évolue et c'est le début des vendanges. Elles vont durer environ 6 semaines.

Le blanc se vendange généralement mi-septembre, le rosé au mois d'octobre et le rouge se récolte jusqu'à fin octobre. Nous sommes un secteur très tardif... Les derniers des derniers cathares !

Contrôle à la parcelle, sélection des apports, traçabilité concurrent à garantir une qualité des vendanges, fondement de la réussite des vinifications futures.

Les raisins sont sélectionnés au vignoble puis au quai suivant leur qualité, le degré, l'état sanitaire et l'objectif des cuvées.

Chaque parcelle est vendangée suivant son niveau optimum de maturation.
Les raisins sont récoltés manuellement et déposés dans des bacs de 400Kg ou à la machine.

Par le travail du vigneron, le raison transformé en vin vous offrira un instant de plaisirs.

La vinification

Dans certain cas le mot vinification s’associe au mot élevage. Tous les raisins issus des différents terroirs sont vinifiés sur le site unique de Talairan. Pour les parcelles les plus éloignées, la cave ne demande pas aux vignerons d’apporter les raisins mais assure plusieurs ramassage dans la même journée afin de préserver toutes la qualité des grappes fraichement vendangées.

La cave assure un suivi régulier des parcelles d'appellation d'origines et de vins de pays avec une technicienne vignoble qui effectue des contrôles de maturité. En fonction des produits recherchés, de la typicité des grappes et du degré, la vendange est dirigée par l'œnologue et la technicienne vers différents modes de vinification.

Pour les rouges :
La vinification traditionnelle

La vendange, après avoir été foulée et égrappée, fermente en cuve pendant plusieurs jours avant d’être pressée. La vinification en grains entiers (macération carbonique) Les vendanges se pratiquent à la main et en caisse pur amener les grappes entières dans la cuve. La fermentation se réalise alors à l’intérieur du grain en anaérobie. On obtient des vins plus complexes avec des tanins plus ronds et plus fins. La maîtrise des températures de fermentation est essentielle pour obtenir des vins rouges aromatiques, de couleur vive et franche.

Pour les rosés :
Vinification par pressurage direct

Les raisins sont mis en cuve puis rapidement le jus est retiré par saignée avant de débourber et de fermenter. A ce stade, notre savoir-faire réside dans le chois de la couleur que l’on souhaite donner à notre vin. La fermentation se poursuit en cuve thermorégulée pendant près de 20 jours.

Pour les blancs :
Vinification par pressurage direct

La méthode s’effectue après un pressurage direct sans foulage. Après débourbage, la fermentation dure deux à trois semaines à environ 18°C. Le raisin est mis en cuve thermorégulée une douzaine d’heures. Un premier jus est soutiré. Très aromatique, il est ensuite assemblée avec le jus de presse pour la fermentation.

Traçabilité

La Cave « Les Terroirs du Vertige » met tout en œuvre pour élaborer des vins de qualité dans le respect de l'environnement, alliant modernisme et tradition.

Toutes les parcelles d'appellation d'origines et de vins de pays sont visitées (contrôle état sanitaire) et répertoriées dans un logiciel spécialisé, par une technicienne vignoble.

Les vignerons, de leur côté, ont un cahier de traçabilité à la parcelle.
Ces contrôles permettent la planification des vendanges et une sélection des raisins lors des apports.

En cave, nous sommes engagés dans la démarche qualité "HACCP"* et, contrôlés régulièrement par audit, de nos clients, afin de maîtriser chaque étape, de la production à la mise en bouteilles.

* L'HACCP est un système qui identifie, évalue et maîtrise les dangers significatifs au regard de la sécurité des aliments.